Les pidolates

POUR  LE SPORT....

L'acide pidolique (Acide Pyrrolidone Carboxylique) :

L'acide pidolique ou Pidolate est un acide aminé naturel, que l'on trouve, non seulement dans de nombreux végétaux, mais aussi dans les organismes humains et animaux. Les mammifères sont capables de les produire et les utiliser.
De fait, ils sont naturellement présents dans tous les organes et fluides des mammifères.
Etant constituants de notre organisme, les pidolates sont parfaitement perçus et intégrés dans notre métabolisme ; pour l'augmentation de la charge minérale ainsi que l'élaboration du tissu osseux et conjonctif.

Intérêt et particularités de l'acide pidolique :

  • Le pidolate est stable et atoxique.
  • D'origine végétale (betterave, pomme de terre, tomate, mélasse…)
  • Vecteur de pénétration cellulaire pour le minéral (cation)
  • Facilite l'absorption digestive, le passage dans la circulation sanguine ainsi que dans la paroi utérine et la fixation dans tous les tissus : sanguin, osseux, nerveux, conjonctif et fluides.
Les sels de l'acide pidolique, ou pyrrolidone carboxylique :

a) L'ionisation :

L'ionisation des minéraux, (au niveau gastrique), la plus complète possible, est prépondérante pour une bonne absorption digestive. Le milieu acide de l'estomac favorise la dissociation de l'acide pidolique.

Cette dissociation dès le séjour dans l'estomac, permet l'ionisation des minéraux à 90 %. Grâce à cette réaction quasi complète, les ions chargés positivement (cations) et l'acide pidolique vont donc pouvoir pénétrer les cellules épithéliales de l'intestin grêle dès sa première partie.

Cette capacité d'absorption dès le duodénum est également positive pour la suite du parcours des minéraux.

b) La pénétration cellulaire de l'acide pidolique :

Grâce à l'ionisation très complète qui vient de se dérouler dans l'estomac, les pidolates et les minéraux qu'ils transportent, sont libérés, dès le duodénum.
Dès la pénétration de la barrière intestinale, c'est à la membrane plasmique, qui entoure la cellule, de jouer son rôle. C'est elle qui règle l'entrée et la sortie des substances, en permettant le passage des unes, et en empêchant le passage des autres, autrement dit ; la perméabilité sélective.
Or il se fait que ce passage des minéraux présente d'importantes difficultés et requiert plusieurs conditions pour la traversée de la double couche des membranes plasmiques.

La forme biochimique de l'acide pidolique, d'origine protéique, est un atout considérable pour le bon déroulement de tout ce qui précède. Son entrée facilitée dans la cellule, le pidolate ne s'arrête pas là dans son parcours. En effet, il a la capacité tout à fait particulière de traverser également la double couche de la membrane des mitochondries. C'est au cœur de ces génératrices d'énergie des cellules, qu'il va participer au cycle de Krebs.

L'acide pidolique se transforme en proline par réduction et la proline se transforme en hydroxyproline par oxydation.
Comme tous les acides aminés, l'acide pidolique a la configuration L (lévogyre), la forme la plus active, qui se retrouve dans le règne biologique. Il est facilement éliminé dans l'eau et le CO2 de la cellule.

En résumé, l'acide pidolique est :
  • Stable et atoxique
  • D'origine végétale
  • Sous forme naturelle
  • S'intègre facilement dans la digestion
  • S'intègre facilement dans la circulation sanguine au départ du grêle
  • S'intègre dans le métabolisme énergétique de la cellule
  • Performant par sa rapidité d'action
  • Ne laisse pas de déchets dans le milieu intracellulaire

ORIGINE ALLEMAGNE            QUALITE ALLEMANDE

Aucun produits dans la catégorie : Pidolates