Pourquoi Sophie la girafe ne présente aucun risque

Pourquoi Sophie la girafe ne présente aucun risque

Sophie la girafe existe depuis 1961, et plusieurs parents lui ont fait confiance pour amuser, aider et éveiller les sens de leurs bébés. Conçue à base de caoutchouc naturel, Sophie était initialement faite pour aider dans la dentition. Elle accompagne les bébés qui se font les dents, et qui mordent tout ce qu’ils touchent. Son aspect souple, résistant, et surtout naturel permettait aux bébés de la mordre à volonté et sans aucun risque de contamination dû à des agents chimiques. Mais dernièrement, une mère a posté sur les réseaux des images de Sophie tapissée de moisissure à l’intérieur. Cela a amené de nombreux parents à se poser la question suivante : le jouet représenterait-il un risque ?

Quand la moisissure pourrait-elle se former ?

C’était depuis décembre 2016 qu’on a vu Sophie la girafe faire le tour des réseaux sociaux, découpée, et contenant de la moisissure à l’intérieur. Un cas découvert par Dana Chianese, mère et dentiste pour enfants, lorsqu’elle était en train de laver le jouet et qu’elle avait senti une odeur de moisissure émanant du jouet. Afin de répondre à cette polémique, le fabricant Vulli a remis l’accent sur le mode d’entretien de Sophie la girafe, qui était déjà mentionnée sur l’emballage du jouet, ainsi que sur la notice d’utilisation. En effet, pour nettoyer le jouet, il suffit de passer un chiffon humide sur la surface, car si on immerge le jouet, il se pourrait que l’eau rentre par le trou et va humidifier tout l’intérieur. Et c’est dans ce cas de figure que l’apparition de moisissure pourrait être possible. Plusieurs mères appuient d’ailleurs cette hypothèse sur Sophie la girafe page fan, tout en affirmant qu’elles n’auraient jamais connu des cas de moisissures, mêmes après des années d’utilisation. Par conséquent, le risque de moisissure est dû à une manipulation inadaptée du jouet.

Respecter impérativement les règles de nettoyage

Afin d’éviter la formation de moisissure à l’intérieur de Sophie la girafe, il est donc important de suivre scrupuleusement les consignes de nettoyage indiquées par le fabricant. Il ne faut pas oublier que le jouet est fabriqué à base de caoutchouc naturel, et par conséquent, sa longévité dépend du type d’entretien qu’on lui accorde. Pour ce faire, il faut éviter certains gestes qui pourraient générer des risques de dégradation pour le jouet, et des risques d’infections chez le bébé. Ainsi, le fabricant indique qu’il ne faut en aucun cas immerger complètement Sophie dans l’eau, car elle n’est pas hermétique. Ensuite, le jouet n’est pas prévu pour un processus de stérilisation à haute température dans une marmite, car le caoutchouc pourrait se ramollir, puis se dégrader. Les mêmes conséquences peuvent aussi s’appliquer lorsqu’on laisse le jouet sous le soleil trop longtemps. Dans tous les cas la vigilance est de rigueur.