Est ce que le phytotérapie est recommandée lors d'une grossesse ?

Est ce que le phytotérapie est recommandée lors d'une grossesse ?

Pendant la période de grossesse, la femme et l’enfant qu’elle porte en elle sont très fragiles et vulnérables. Une attention particulière doit être consacrée à l’endroit des femmes enceintes. La femme et son enfant peuvent être sujets à de diverses maladies durant cette période critique et même après pendant l’allaitement. L’utilisation des plantes médicinales peut s’avérer dangereuse même si l’aspect de certaines plantes paraît innocent. Le fait qu’une plante est naturelle ne signifie nullement qu’elle est inoffensive. Quelle que soit la situation, un avis médical, l’avis d’un pharmacologue, les conseils d’un spécialiste ou d’un expert en phytopharmacie sont toujours souhaitables avant de suivre certains traitements ou prendre quoi que ce soit. Certains sites spécialisés fournissent également des informations complètes, d’astuces et de conseils enrichissants. Quoi qu’il en soit, nous allons faire un tour sur la phytothérapie et la grossesse tout au long de cet article.

Qu’est-ce que la phytothérapie ?

La phytothérapie est une branche de la médecine traditionnelle basée sur les extraits de plantes et ses principes actifs. Cette forme de médecine figure parmi les plus anciennes dans les traitements de diverses maladies et infections. Elle est reconnue actuellement par la communauté scientifique comme une méthode non conventionnelle de traitements. Non seulement la connaissance des plantes et de leurs éléments thérapeutiques mais également leur utilisation qui constituent la phytothérapie. https://www.camille-flieller-sage-femme.fr/

Dans quels cas la phytothérapie est efficace pour les femmes enceintes ?

L’automédication n’est pas conseillée surtout pendant la grossesse. Mais pour le pratiquer, il faut quand même un niveau minimum de connaissance des plantes et de leurs vertus. La phytothérapie est très nécessaire en cas de traitement de fatigue, de répulsions passagères, de légères contractions.

Quelles sont les plantes recommandées en cas de grossesse ?

Pour les accros de tisanes, la précaution est de mise. S’il faut en prendre, penser à réduire au strict minimum. Ils existent des plantes médicinales qu’on peut utiliser en toute tranquillité sans danger ni risque :

  • La mélisse soulage les douleurs et la fatigue
  • Le gingembre pour le traitement des nausées
  • Le rooibos est efficace pour substituer les thés ou cafés.
  • Le framboisier a une vertu hors du commun, il permet en fait de calmer les douleurs contractives et élargit le col. Sa consommation est idéale quelques jours avant la date probable d’accouchement.
  • La feuille de menthe pour soulager les maux d’estomac

Quelles sont les plantes à éviter en cas de grossesse et même en cas d’allaitement ?

Les tisanes sont très riches en principes actifs. La prise de tisane doit être prise avec prudence et avec modération. Il ne faut surtout pas en abuser. La meilleure attitude à prendre c’est de s’en priver. Il est impossible de lister la liste complète des plantes à éviter durant la période de grossesse toutefois les plantes qui contiennent les propriétés suivantes sont déconseillées :

  • Les plantes qui contiennent des phyto-œstrogènes comme le ginseng, la sauge.
  • Les plantes contenants des caféines ou théines comme le guarana.
  • Les plantes abortives comme certaines tisanes
  • Les plantes laxatives comme les aloe vera.
  • Les plantes alcaloïdes comme la pervenche, le pavot.