Acouphènes, hypersensibilité aux bruits... comment protéger son audition ?

Acouphènes, hypersensibilité aux bruits... comment protéger son audition ?

Les problèmes d’audition sont de plus en plus courants ces dernières années. Outre les malformations congénitales et les troubles relatifs à une maladie, ces troubles peuvent aussi provenir d’une mauvaise hygiène, ou d’un mode de vie inadapté. Si ces problèmes ne sont pas traités à temps, ils pourraient s’aggraver et aboutiraient à la surdité. Voici les points essentiels à savoir en ce qui concerne ces problèmes.

Comment protéger son audition ?

Il existe différentes manières de protéger son audition, et ce, à commencer par une question d’hygiène. En effet, les oreilles doivent toujours rester propres. Pour cela, il faut les laver et les sécher soigneusement avec une petite serviette jetable. Il faut également éviter d’introduire des objets étrangers et pointus dans les oreilles. Même les cotons-tiges ne sont pas trop recommandés pour l’hygiène des oreilles, du fait qu’ils peuvent former des bouchons de cérumen dans l’oreille moyenne et éventuellement une douleur tympan… Le bruit est aussi un grand ennemi de l’audition, ainsi, lorsqu’on écoute de la musique, avec des écouteurs ou depuis un haut-parleur, il ne faut jamais écouter cela avec un volume excessif, mais toujours à la limite du raisonnable. En cas de rhume ou d’autres infections, les oreilles peuvent vite devenir sensibles. Pour ce faire, il ne faut jamais essayer des remèdes maison tels que les gouttes, et puis les verser dans l’oreille. Il faut toujours consulter un spécialiste et demander l’avis de celui-ci avant d’envisager quoi que ce soit.

Comment soigner les acouphènes ?

Pour traiter les acouphènes, le médecin peut tenter de détecter toute maladie non diagnostiquée pouvant être traitée et pouvant être liée à cette maladie. Si les acouphènes sont dus à une maladie, le médecin pourra peut-être prendre des mesures susceptibles de le réduire (élimination de cérumen, traitement d'un trouble des vaisseaux sanguins…). Dans certains cas, la distribution du bruit peut aussi aider à inhiber le son afin qu'il soit moins gênant… Le médecin peut recommander l'utilisation d'un appareil électronique pour inhiber le bruit, comme les appareils à bruit blanc. Les médicaments ne peuvent pas guérir les acouphènes, mais, dans certains cas, ils peuvent également aider à réduire l'intensité des symptômes ou des complications. Les antidépresseurs tricycliques comme l'amitriptyline ont été utilisés avec un certain succès, mais ne conviennent que pour les acouphènes aigus en raison de leurs effets secondaires problématiques (trouble de la vision, troubles cardiaques, constipation…).

Quelles sont les maladies les plus courantes liées à l'audition ?

Les troubles et maladies de l’audition se déclinent en différents types et ont chacun leur propre origine. L’otite est la plus courante chez les nourrissons et les jeunes enfants, et se décline en trois types selon la région de l’oreille touchée (externe, moyenne, interne). Les acouphènes, qui génèrent des bourdonnements ou des sifflements dans l'oreille à cause des bruits forts ou de certaines substances consommées.. La maladie de Ménière, qui est issue de l’acouphène qui s’accompagnent de vertiges, et qui peut résulter de problèmes de fluides dans l'oreille moyenne. Il y a aussi le barotraumatisme de l'oreille, qui se caractérise par une blessure à l'oreille due à des changements de pression barométrique d’air ou d'eau. Enfin, l’hyperacousie définition de l’hypersensibilité auditive, qui est comprise comme une condition dans laquelle la victime développe une sensibilité au bruit manifeste une diminution du seuil de tolérance aux sons.

Comment soigner l'hyperacousie ?

Il n'y a pas de médicaments spécifiques ou de chirurgies correctives qui peuvent guérir l'hyperacousie. Cependant, plusieurs techniques sont disponibles pour aider les patients à réduire leur hypersensibilité au bruit, leur phobie du bruit, ainsi que l'anxiété qu'ils ont développée à la suite de la maladie. La première thérapie à considérer serait sans doute de se protéger du bruit et de changer de style de vie. Pour cela, il faut éviter les endroits à risque (bar, concert, chantier…).La thérapie cognitivo-comportementale est aussi une approche alternative à considérer. Dans ce traitement, l'objectif est d'aider les patients à reconnaître ce qui est utile et inutile lorsqu'il essaie de faire face à une hypersensibilité auditive. Les patients sont encouragés à explorer leur façon de penser sur les problèmes associés à l'hyperacousie et à apporter des changements qui aideront à réduire leur niveau de stress, à modifier tout comportement d'évitement et à se remettre des symptômes de l'hyperacousie.

Quel spécialiste consulter pour les problèmes d'audition ?

Les ORL (Oto-rhino-laryngologistes) sont les professionnels qui peuvent traiter un problème auditif. Ce terme d'origine grecque, et formé des mots « otos »(oreille), « rinos » (nez), et « laryngos »(gorge) met en évidence que cette branche de la médecine est axée vers de multiples spécialités, comme la phoniatrie , qui étudie les variations dans l'articulation et la conformation du langage, l'audiologie, qui analyse des problèmes d'audition, y compris la surdité ou une déficience auditive, la rhinologie , dédiée aux conditions et aux allergies nasales, l’otoneurologie, lié aux problèmes de vertiges, et la laryngologie, qui concerne les conditions du larynx et des troubles qui altèrent la voix.

Comment prévenir des problèmes d’audition ?

Les experts recommandent d'effectuer un examen auditif chaque année, même si on pense qu’on entend, et surtout après 50 ans. Un tout petit signe de perte auditive détecté à temps permet d’éviter, ou du moins, à ralentir certains processus de déficience auditive. Tout comme la misophonie test, cet examen auditif permet d'évaluer la capacité auditive d'une personne en seulement quelques minutes. Il s'agit d'un test simple et indolore, qui ne gêne pas le patient et qui est effectué dans le cabinet du spécialiste ou dans un centre auditif spécialisé. Le patient sera mis dans une cabine insonorisée conçue pour effectuer diverses analyses auditives sans interférence avec d'autres sons ou bruits provenant de l’extérieur.