Comprendre le cycle du sommeil

Comprendre le cycle du sommeil

Le sommeil repose sur un cycle constitué de plusieurs phases. Lorsqu’il manque une de ces phases dans ce cycle, alors on dit que le sommeil est incomplet. Mais que faut-il vraiment comprendre en ce qui concerne ce cycle du sommeil ? Voici donc les points essentiels à savoir à ce sujet.

Quels sont les différents cycles du sommeil ?

Le sommeil se divise généralement en 3 cycles. Premièrement, il y a l’éveil. Dans cette phase, les yeux commencent à bouger lentement, et l’activité musculaire ralentit. On peut aussi remarquer une grosse fatigue qui pèse. Cette étape nous emmène ensuite vers la deuxième phase : le sommeil lent. Cette phase est également constituée de 3 étapes. L’endormissement est la première phase de sommeil. Cette étape est surtout marquée par les sensations de chutes et les petites contractions musculaires.

Après il y a le sommeil lent léger. Dans celle-ci, on commence à lâcher toute activité oculaire et musculaire. Toutefois, on peut encore être réveillé facilement. C’est dans la troisième étape qu’est le sommeil lent profond qu’on sera totalement coupé du monde extérieur. On parle ici du centre du sommeil. C’est dans cette phase que le corps et entièrement en veille. Cela est marqué par une absence complète d’activité musculaire. Et ce, bien que le cerveau continue de s’activer à un niveau minimal. C’est cette phase de repos qui permet au corps de récupérer. Enfin, dans la dernière étape, il y a le sommeil paradoxal ou REM (rapid eye movement). C’est dans ce cycle que la plupart des rêves ont lieu. C’est aussi là où se conjuguent un sommeil profond et des signes d’éveil.

Quelle est la durée des différents cycles du sommeil ?

La durée d’un sommeil est très variable. Cela dépend principalement de l’état de la personne. Chaque cycle du sommeil peut se poursuivre sur une durée bien déterminée. L’endormissement par exemple, se combine généralement au sommeil lent léger et profond. Le passage de l’endormissement au sommeil lent profond peut durer environ 20 minutes. L’ensemble de ces phases constitue le premier cycle du sommeil. Un cycle qui se déroule sur une plage approximative de 90 minutes. Après cela, le second cycle se repose sur une succession de sommeil léger et paradoxal.

Comment avoir un sommeil réparateur ?

Il est essentiel de bien dormir pour tenir le rythme et garder la forme au quotidien. Pour ce faire, il y a certaines habitudes à adopter pour avoir un sommeil réparateur. Actuellement, l’influence des appareils mobiles a un grand impact sur la qualité du sommeil. Les gens ont maintenant tendance à laisser leurs portables allumés dans leur chambre. Cela augmente les risques d’être réveillé à tout moment, et garde ainsi le cerveau actif. Dans ces conditions, l’endormissement risque d’être difficile. Le confort est aussi un point essentiel qui favorise le sommeil. Pour ce faire, il est pratique de porter des vêtements confortables. Optez également pour un matelas et un oreiller de qualité, et adapté à votre morphologie. Il est également essentiel de bien surveiller son alimentation. Il faut éviter toutes les boissons qui contiennent une forte dose de caféine ou d’alcool. Enfin, il est aussi essentiel de se déconnecter de ses soucis pour pouvoir s’endormir. Tout comme le téléphone allumé, le stress, l’anxiété, et les préoccupations peuvent aussi empêcher l’endormissement.

Quelles sont les conséquences d’un sommeil de mauvaise qualité ?

Un sommeil non réparateur nuit à l’humeur, à la concentration. En même temps, elle engendre aussi le stress, l’irritation et la fatigue. Et tout cela va énormément affecter votre journée. En effet, un sommeil de mauvaise qualité a de graves répercussions sur la santé. Le sommeil est essentiel au quotidien, et joue un rôle réparateur pour l’organisme. Les experts recommandent un repos d’environ 8 heures à 9 heures en moyenne. Bien que cela varie selon la personne. Par conséquent, la réduction des heures de sommeil peut nuire à la qualité du sommeil. Il en est de même pour le fait de dormir à des heures inappropriées. On peut aussi tenir en rigueur les usages sociaux et les nouvelles technologies. Ils incitent les gens, et notamment les jeunes, à dormir tard et se lever trop tôt.

Peut-on poursuivre un cycle du sommeil pendant la journée ?

En effet, il est possible de rattraper un certain cycle de sommeil pendant la journée. Toutefois, il faut savoir que la mélatonine, une hormone qui régule le repos, ne se manifeste que dans l’obscurité. C’est pourquoi il est préférable de recourir à un cycle de sommeil complet pendant la nuit. Effectivement, la sécrétion de cette hormone n’est pas la même chez les gens. En sus, d’autres hormones de croissance telles que le cortisol et la thyroïde s’activent la nuit. Le cortisol est un agent essentiel qui régule les allergies. La thyroïde quant à elle assure le bon fonctionnement du métabolisme. D’où l’intérêt de toujours bien dormir la nuit.

Quels traitements naturels pour favoriser le sommeil ?

Des traitements pharmaceutiques existent pour aider une personne à dormir. Mais parfois composées d’ingrédients chimiques, ces solutions ne sont pas fiables à long terme. Il existe maintenant des solutions naturelles auxquelles on peut se fier. Elles peuvent nous aider à dormir en toute quiétude. Boire une tasse de lait chaud peut être une bonne manière d’entamer son sommeil. Le lait est efficace pour lutter contre l’insomnie grâce à sa contenance en mélatonine. L’infusion de valériane est une autre solution très pratique en raison de ses propriétés sédatives. À défaut de valériane, on peut aussi utiliser le tilleul. Mais la lavande est aussi une meilleure plante pour détendre le système nerveux. Une solution adaptée à ceux qui ont le cerveau hyperactif.