Régénérer ses cicatrices: pourquoi pas la méthode maquillage permanent ?

Régénérer ses cicatrices: pourquoi pas la méthode maquillage permanent ?

Les cicatrices figurent parmi les imperfections de la peau que l’on désirerait tous dissimuler. Qu’il s’agisse de cicatrice d’acné, d’opération ou encore d’accident. Toutefois, il faut admettre qu’il n’est pas toujours facile d’adopter les bons gestes quand une lésion fait son apparition sur la peau. La bonne nouvelle c’est que le maquillage permanent n’est pas seulement réservé aux coquettes invétérées ! Il s’avère que cette pratique est aussi utilisée pour masquer la présence d’une cicatrice disgracieuse sur le visage ou bien les stigmates d’une chirurgie mammaire. Trouvez les détails dans cet article.

En quoi consiste le maquillage permanent cicatrice ?

Le maquillage permanent cicatrice ou régénératrice de cicatrice est une dermographie correctrice également appelée micropigmentation médico-esthétique. Il s’agit d’un procédé fortement recommandé en vue de camoufler une cicatrice trop apparente. Mais aussi pour apporter la touche finale à une intervention chirurgicale. Le principe est simple, le praticien ou la dermographe introduit des pigments minéraux colorés dans les couches superficielles de l’épiderme, à 1 ou 2 mm de profondeur. À faire de la manière la plus minutieuse possible, le dermographe utilisera cette forme de tatouage pour couvrir, repigmenter et redessiner votre imperfection. Notons que contrairement au tatouage, la peau est maquillée en surface. Par ailleurs, le maquillage permanent dans le cadre d’une réparation esthétique peut tenir entre 1 à 3 ans, selon la durée de la carnation. New Skin Needling repair étant la qualité la plus appréciée et pratique en termes de dermographie régénératrice de cicatrices.

À qui s’adresse le maquillage permanent régénérateur de cicatrices ?

La dermographie régénératrice de cicatrices est généralement indiquée pour les personnes qui souhaitent dissimuler certaines complexes. Elle est notamment sollicitée lorsqu’il est question de camoufler les cicatrices blanches, les brûlures, les séquelles visibles de maladies ou d’accident. Les personnes qui veulent cacher de petites imperfections telles que les traces de varicelles et d’acné peuvent également recourir à la dermographie réparatrice. Sans parler de celles qui souhaitent réparer un défaut de naissance et une malformation labiale comme le bec de lièvre ou la tâche de type vitiligo.

Outre cela, le maquillage permanent des cicatrices s’adresse aussi aux personnes qui désirent effacer une cicatrice causée par un greffe, une mastectomie, l’enlèvement partiel ou total du sein après un cancer. D’autant qu’il est également possible de repigmenter les aréoles greffées, trop pâles ou aux contours mal définis.

Les formalités requises avant toute intervention

Pour une dermographie régénératrice de cicatrices réussies, il est essentiel que la cicatrice date d’au moins 1 an. Elle ne doit paraître ni boursouflée ni volumineuse. Et le traitement ne sera réalisable qu’après une évaluation sérieuse de la condition médicale de la personne ainsi que de la faisabilité de sa demande.

Lors de la première séance, un examen approfondi sera donc réalisé pour déterminer ce qui est possible de réparer et ce qui ne l’est pas. Dans la mesure où l’intervention est réalisable, une touche d’essai sera mise en œuvre pour définir la teinte la plus proche de la carnation naturelle idéale pour la repigmentation de la cicatrice. Ceci fait, plusieurs séances seront nécessaires pour atteindre le résultat escompté.