Comment se passe la greffe de cheveux ?

Comment se passe la greffe de cheveux ?

Qu’est-ce qu’une mini greffe de cheveux ? La perte de cheveux est un phénomène de plus en plus récurrent aujourd’hui qui touche beaucoup de personnes (hommes comme femmes). Ce n’est pas toujours agréable de s’afficher avec une tête dépourvue de cheveux. Mais heureusement qu’avec l’évolution de la technologie, il est possible aujourd’hui de résoudre ce problème de calvitie. Quelles sont les nouvelles méthodes de greffe ? Sont-elles valables pour les hommes et pour les femmes ? Cet article vous fournit quelques informations sur la greffe de cheveux.

Il existe de nombreuses techniques de greffe qui permettent non seulement d’augmenter la taille des cheveux, mais aussi leur densité. Qu’il s’agisse de la FUT, de la FUE ou encore du DHI, laquelle choisir ?

Greffe de cheveux : la technique de la FUT

Il s’agit ici d’une méthode qui consiste à découper à l’arrière de la tête une bande de peau qui contient assez de cheveux. Une fois après avoir fait la découpe, on referme la partie. Cette technique se fait sous anesthésie locale et c’est la plus pratiquée dans le monde. Néanmoins, elle nécessite l’intervention d’un expert dans le domaine.

La technique de la FUT laisse une cicatrice et c’est pourquoi elle convient beaucoup plus aux femmes à cause de leurs longs cheveux. Toutes les personnes qui possèdent des cheveux crépus peuvent aussi opter pour ça.

Greffe de cheveux : la technique de la FUE (Extraction d’Unité Folliculaire)

Apparue bien après la FUT, la technique de la FUE (Extraction d’Unité Folliculaire) consiste à prélever des cheveux non pas sous forme de bandelette, mais plutôt par des micropastilles de quelques follicules. L’étape suivante est de transférer à l’avant ces cheveux qui sont à l’arrière (avec leur patrimoine génétique) en faisant de petits trous. En réalité, il n’y a pas de découpage dans cette méthode, mais plutôt on fait quelques prélèvements de follicules à l’arrière du crâne qu’on implante à l’avant. Cette technique est moins douloureuse et ne laisse pas de cicatrice comme la précédente.

Greffe de cheveux : la méthode DHI

La méthode DHI est l’une des dernières avancées dans le domaine des implants capillaires. En effet, c’est la version améliorée de la technique FUE et chaque bulbe est prélevé manuellement avec des outils de la taille d’une aiguille.

C’est une opération qui demande beaucoup plus de précisions dans les gestes et une fois bien réalisée garantit un taux de repousse maximal sans appel et donne un résultat naturel et parfait. Toutes ces techniques précitées ont leurs avantages ainsi que leurs inconvénients. Pour ce qui concerne la DHI, ses avantages sont multiples. Cette technique est sans douleur, sans hospitalisation et offre plus de précision et d’exactitude. La bonne nouvelle est qu’elle peut donner plus de densité et le cuir chevelu et les follicules environnants ne sont pratiquement pas touchés.

Comparativement aux autres méthodes, ses inconvénients sont minimes. On enregistre une longue durée d’intervention et son prix est trop cher. Cette technique est idéale pour les zones spécifiques et localisées plutôt que pour couvrir de vastes zones.

Si vous souffrez de la calvitie et vous souhaitez y mettre un terme, c’est à vous de voir la méthode qui vous convient le mieux et à votre bourse.