Accueil Bien-être Chélidoine : une plante qui soigne les verrues ?

Chélidoine : une plante qui soigne les verrues ?

Chélidoine : une plante qui soigne les verrues ?

Les plantes qui soignent sont de véritables joyaux pour la santé. Parmi elles, figure la Chélidoine qui est une plante réputée pour soigner les verrues. Découvrez ici comment utiliser la chélidoine pour se soigner.

Chélidoine : qu’est-ce que c’est ?

La Chélidoine ou Chelidonium majus est une plante à fleurs appartenant aux papavéracées. Communément appelée grande chélidoine, chélidoine majeure, herbe à verrue ou encore plante à verrue, elle est utilisée en phytothérapie pour soigner de nombreuses affections dont les verrues.

Pourquoi la Chélidoine a tendance à soigner les verrues ?

Le Chelidonium majus à tendance à soigner les verrues à cause de ses propriétés antimitotiques. En effet, le latex de coloris jaune-orangé contenu dans les branches de la plante de chélidoine permettrait de freiner la prolifération des cellules à la base de l’apparition des verrues.  

Comment faire un remède à base de Chélidoine ?

Pour faire un remède anti-verrues à base de chélidoine, il faut extraire la sève ou suc de chélidoine en cassant simplement une de ses branches. À elle seule, la sève pourrait permettre par application externe de pallier les verrues. Néanmoins, pour personnaliser votre remède, vous pouvez y ajouter d’autres plantes utilisées contre les verrues

La Chélidoine peut-elle soigner autre chose que les verrues ?

Oui ! À part l’usage externe de l’herbe de Chélidoine qui est d’ailleurs la plus connue, il peut également dans le cadre d’un usage interne soigner grâce à ses propriétés antispasmodiques et cholagogues de nombreuses maladies. Il s’agit entre autres des affections hépatiques (ictère, hépatite chronique, lithiase biliaire..), des affections gastriques, de la bronchite, de la coqueluche et de l’artériosclérose. En outre, hormis la verrue, elle permet également de soigner d’autres pathologies dermatologiques notamment l’eczéma, la teigne et les dermatoses.

Comment faire un remède à base de chélidoine dans le cadre d’un usage interne ? 

Dans le cadre d’un usage interne, la plante de chélidoine peut s’utiliser sous plusieurs formes.

Infusions

Pour réaliser un remède à base de chélidoine, vous pouvez réaliser à l’aide de ses fleurs et de ses feuilles une infusion. C’est la forme du Chelidonium majus la plus utilisée. Pour réaliser une infusion de cette plante, il suffit de laisser infuser pendant environ 10 min 5 g de feuilles et fleurs de Chélidoine. Pour réaliser ce remède, vous pouvez si vous le souhaitez, vous passer des fleurs de chelidonium majus et utiliser uniquement ses feuilles.

Décoctions

Ici, ce ne sont ni les feuilles ni les fleurs qui sont utilisées, mais souvent les racines. Pour réaliser la décoction de cette herbe, il vous suffit de plonger directement dans l’eau 5 g de racines de chelidonium majus et de le porter à ébullition. 

Autres formes de remèdes

À côté des infusions et des décoctions se trouvent de nombreux autres remèdes issus des fleurs, des feuilles ou des branches de Chélidoine. Il s’agit entre autres des thés, des vins à base de fleurs de Chélidoine, et des gommes. Chacun de ces produits dérivés du chelidonium majus est proposé dans les magasins de phytothérapie et de botanique.

Plante de chelidonium majus bio ou plante de chelidonium majus non bio : que choisir ?

Comme toutes les plantes, la plante de chélidoine bio est plus recommandée que la plante de chélidoine non bio. En effet, en termes de qualité, les plantes bio sont réputées pour être les meilleures. Elles sont exemptes de toxines ou toute autre substance pouvant nuire à la santé.

Peut-on cultiver la plante de chélidoine dans son jardin familial ?

La meilleure manière pour s’assurer qu’on consomme des plantes bio est de les cultiver chez soi. Mais est-il possible de cultiver l’herbe à verrue dans son jardin familial ? Oui ! Il est tout à fait possible de cultiver dans votre jardin l’herbe à verrue pour profiter de ses feuilles, de ses branches et de ses fleurs à l’état bio. 

Comment cultiver l’herbe à verrue ?

Pour cultiver la plante à verrue, il faut tout d’abord aménager un espace de culture. Par la suite, il faut acquérir les graines de l’herbe à verrue. C’est l’une des étapes les plus fastidieuses. En effet, diverses variétés de graines (graines bio, graines non bios, graines modifiées.) d’herbe à verrue sont proposées. On n’est par conséquent pas toujours sûr de la qualité des graines qu’on achète.

Une fois les graines de bonne qualité trouvées, il faut par la suite les semer dans l’espace précédemment aménagé. Toutefois, si l’alternative des graines ne vous agrée pas, vous avez la possibilité de semer directement les plantes de Chélidoine. Dans l’un ou l’autre des cas, assurez-vous juste de la qualité de ce que vous semez. Pour finir, il faut entretenir vos plantes de Chélidoine en les arrosant régulièrement. Au bout de quelque temps, lorsque vos plantes auront poussé, vous pouvez en tirer des feuilles et des branches. Mais attention ! Pour ne pas que vos plantes de Chélidoine meurent, cueillez-les méthodiquement.

La plante de Chélidoine est un joyau pour la phytothérapie. Elle permet de guérir de nombreuses maladies. Si vous là croisez durant vos emplettes, n’hésitez pas à l’acheter et à lui trouver une place dans votre jardin.

Vous aimerez aussi :