Syndrome du piriforme, comment se guérir naturellement ?

Syndrome du piriforme, comment se guérir naturellement ?

Qu’est-ce que le syndrome du piriforme ?

Le syndrome du piriforme se caractérise par des douleurs au niveau des fesses, des hanches et des jambes. Il génère une sensation très douloureuse causée par la contraction du muscle du piriforme, situé au niveau du bassin et des cuisses.
Les symptômes qui se manifestent le plus fréquemment sont : une douleur suite à la compression du nerf sciatique, une douleur accrue au niveau de l’aine, du pelvis ou des jambes après s’être assis pendant environ 15 à 20 minutes, une douleur aux jambes en position assise ou en croisant les jambes, des maux de tête, des douleurs aux cervicales, ou encore des spasmes musculaires. Il se peut que les douleurs aux jambes entraînent même des difficultés à marcher.
Concrètement le syndrome du piriforme est une maladie neuromusculaire loin d’être bénigne. Elle est la plupart du temps, confondue par les médecins car les symptômes s’apparentent à d’autres maladies telles que la radiculopathie lombaire ou la sciatique par exemple.
Il est important de se faire diagnostiquer au bon moment afin de prendre les dispositions nécessaires pour se soigner efficacement et le plus rapidement possible. En effet, cette maladie qui touche 6 fois plus de femmes que d’hommes aux alentours des 40-50 ans, si elle est diagnostiquée de manière tardive, peut entraîner des complications plus graves telles qu’une hyperesthésie (sensibilité accrue et ressentiment d’une douleur anormale), une paresthésie (trouble du sens du toucher qui provoque des sensations désagréables), un dysfonctionnement somatique chronique (troubles psychosomatiques), ou encore une maladie pathologique du nerf sciatique. Le trouble peut donc être à l’origine d’une invalidité allant jusqu’à limiter les activités quotidiennes.

Comment se guérir naturellement ?

Pour guérir du syndrome du muscle piriforme, il est possible de prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens, ainsi que des relaxants musculaires ou des anesthésiques.
Cependant, il existe également des traitements naturels pour lutter contre le syndrome du piriforme. En effet, il est recommandé de s’appliquer de la glace afin de ralentir la propagation de la douleur. Le repos et la non-sollicitation de ses jambes peut également contribuer à atténuer la douleur ; mais la guérison ne se manifestera pas pour autant.
Afin de lutter efficacement contre le syndrome du piriforme, il est préconisé d’effectuer des exercices physiques qui tendent à renforcer les muscles des adducteurs et abducteurs. En effet, un renforcement musculaire et des tissus mous peut s’avérer dans la plupart des cas concluant.
La personne sujette à la douleur causée par le syndrome peut également effectuer des étirements du piriforme. Il est aussi possible de faire appel aux services d’un kinésithérapeute pour masser cette partie et pratiquer des étirements du piriforme, si l’on a peur de mal réaliser les exercices tout seul et que l’on souhaite obtenir les conseils avisés d’un professionnel.
Pour finir, la thérapie myofasciale permet de traiter ce type de douleur par le relâchement musculaire. Certaines médecines douces telles que l’acupuncture ou l’ostéopathie peuvent également se révéler efficaces pour diminuer la douleur et contribuer à rétablir une meilleure capacité de mouvement pour la personne malade.