Plante pour arrêter de fumer : ça fonctionne ?

Plante pour arrêter de fumer : ça fonctionne ?

Il existe de nombreuses plantes médicinales à travers le monde entier capables d’aider à réussir le sevrage au tabac. Certaines nécessitent qu’on les prenne dans des conditions bien précises pour fonctionner avec efficacité. Tout compte fait, elles permettent toutes d’arrêter de fumer. C’est le moment de connaître ces plantes si chères pour les ex-fumeurs.

Quelles sont les plantes qui aident à l’arrêt du tabac ?

Si la médecine moderne évolue avec la production des cigarettes électroniques pour aider les fumeurs à arrêter de fumer, la pharmacopée fait aussi des progrès significatifs dans ce sens. En effet, il existe de nombreuses plantes contenant des substances végétales actives capables de réveiller la conscience de la personne dépendante de la nicotine ou du tabac. Cette dernière pourra faire face de manière efficace aux symptômes liés au sevrage tels que l’anxiété, la dépression, l’irritabilité, le besoin de fumer, l’insomnie, etc.

Les plantes de sevrage au tabac proprement dites

La toute première sur la liste est le Gymnema sylvestis qui sert à supprimer la sensation de sucre par mastication, car l’amélioration du goût des cigarettes blondes est faite par la pulvérisation des feuilles de tabac par le sucre et certains édulcorants. Il suffira au fumeur de renouveler la mastication du Gymnema avant chaque cigarette. Il perdra le goût sucré qu’il trouvait dedans et donc il aura moins d’envie de fumer. Il fait perdre tout intérêt aux grignotages de compensation.

Il y a ensuite la légumineuse africaine « griffonia » qui est reconnue pour régénérer les neurotransmetteurs tels que le tryptophane et la sérotonine. C’est une petite plante dont la graine possède des propriétés antidépressives pour vous éviter la déprime et la nervosité ainsi que l’anxiété. C’est donc une plante pour arrêter de fumer brutalement. En plus, cette plante contient de la mélatonine et intervient pour redonner le sommeil, le moral ainsi qu’un appétit modéré. Il existe encore d’autres plantes anti-tabac.

Autres plantes tout aussi efficaces pour arrêter de fumer

Si vous vous demandez comment arrêter de fumer naturellement, sachez que les solutions sont multiples et très simples d’ailleurs. Vous pouvez par exemple faire recours à la plante nommée « la valériane » et qui intervient sur l’équilibre nerveux. Elle est très conseillée dans le traitement des personnes insomniaques. Dans ce cas précis, ce sont des préparations de racines ou de rhizomes de valériane qui sont utilisées.

Par la suite, le patient dispose plus de temps de sommeil de qualité grâce à l’effet sédatif (valtrate et acide valérique) de cette plante qui réduit la durée d’endormissement. La valériane agit pour réduire à néant la nervosité et l’agitation des fumeurs et même des ex-fumeurs. C’est la raison qui explique son usage fréquent dans le sevrage nicotinique. L’avantage de cette plante est qu’elle donne un mauvais goût à la cigarette et finit par amener son consommateur à se sevrer rapidement ou lentement.

Qu’en est-il de la stévia ?

La stévia est un végétal de la famille des chrysanthèmes dont les origines remontent au Paraguay. C’est un puissant inhibiteur des messages du cerveau. L’usage de la stévia pour arrêter de fumer n’entraîne pas des effets secondaires comme la prise de poids. C’est en effet son plus gros avantage. Par ailleurs, la « lobélie enflée » connue par les Indiens pour soigner les troubles respiratoires est aussi utilisée pour aider les fumeurs à arrêter.

Grâce à sa richesse en alcaloïdes, elle est antispasmodique : c’est-à-dire qu’elle détend les muscles tout en favorisant l’expulsion du mucus. Pour cette propriété médicinale, elle intervient également dans le traitement de la bronchite chronique, de l’asthme et de la coqueluche. Mais la lobéline fait partie des composantes de cette plante. Or la lobéline a les mêmes effets que la nicotine sur le cerveau humain sans entraîner le fumeur dans une sorte de dépendance. Aussi, il suffit de fumer les parties aériennes de la lobélie pour avoir un dégoût pour le tabac.

Remarque : Il est également conseillé d’utiliser le millepertuis, l’actée à grappes noires, la verveine et le kadzu contre le tabac. Il existe même des huiles essentielles pour arrêter de fumer.

Y a-t-il des recettes naturelles pour arrêter de fumer ?

L’une des recettes est la tisane drainante et équilibrante d’Annie Fournier et de Claudine Luu. Pour réussir sa préparation, il faut un mélange de 20 g de chacune des plantes que voici : passiflore, thym, bardane, angélique, ortie, réglisse, aubergine, millepertuis et romarin. Ensuite, il vous suffira de prélever 2 cuillères à soupe du mélange obtenu et le verser dans l’eau tout en laissant infuser pendant 15 minutes Il faut en boire 1 à 1,5 litre par jour et tiède.

Quelle est la particularité du kudzu ?

Le kudzu est un végétal asiatique dont les racines et les feuilles sont utilisées en Chine depuis plus de mille ans dans le sevrage vis-à-vis du tabac. Il permet notamment à l’organisme de s’adapter aux différentes situations stressantes. Non seulement le kudzu est adaptogène, mais il est également un calmant, un antioxydant, un dépuratif, un détoxiquant et un puissant modérateur de la dépendance à la nicotine. Certains prennent la poudre de sa racine sous forme de gélules.

Remarque : En ce qui concerne sa posologie, il faut prendre deux à huit gélules par jour avant le repas et avec un verre d’eau, soit un à deux grammes par jour. Renouveler si possible après trois mois d’usage.