Rupture d anévrisme symptome : connaitre les signes et les différents symptômes pour bien réagir.

Rupture d anévrisme symptome : connaitre les signes et les différents symptômes pour bien réagir.

Qu’est-ce qu’une rupture d’anévrisme ?

L’anévrisme se caractérise par la dilatation d’une artère. Le plus généralement, la dilatation se manifeste au niveau du cerveau ou de l’aorte abdominale, qui est la plus grosse artère qui compose l’organisme humain et qui part du cœur pour distribuer tout le sang nécessaire au corps. Cette dilatation forme une poche de sang qui peut se rompre après un effort ou une hypertension, c’est à ce moment là que l’on parle de rupture d’anévrisme.
Ce phénomène touche environ 5 % des hommes âgées de moins de 80 ans. Généralement les causes de l’anévrisme sont dues à une malformation congénitale de la paroi vasculaire, certaines maladies des artères qui peuvent les fragiliser ou encore, certaines infections telles que la syphilis.
Il existe par ailleurs certains facteurs aggravants qui peuvent favoriser la manifestation d’un anévrisme. En effet, il se peut que des antécédents génétiques augmentent le risque d’en développer un. De plus, le diabète, l’hypercholestérolémie et l’hypertension artérielle sont des maladies qui ont tendance à précipiter l’apparition de l’anévrisme. Pour finir le tabac, en plus de causer de nombreux autres problèmes, figure également parmi les multiplicateurs de risques.

Les conséquences d’une rupture d’anévrisme

Une rupture soudaine de l’anévrisme, la poche de sang qui s’est formée anormalement dans une artère, peut causer des conséquences très graves, voire parfois mortelles. En effet, lorsque la rupture a lieu, la poche explose et s’en suit une hémorragie interne intense. Si la personne touchée a de la chance et que l’artère endommagée n’est pas localisée dans une zone à haut risque, elle a peut-être des chances de s’en sortir si elle est prise en charge rapidement, avant qu’elle ne perde trop de sang. En revanche, si l’anévrisme survient dans l’artère du cerveau ou de l’aorte abdominale, les conséquences peuvent être dramatiques car la personne va se vider de son sang à partir des points les plus vitaux de son corps.
Généralement 1/3 des personnes atteintes par un cas d’anévrisme décède, 1/3 s’en sort avec de lourdes séquelles et seulement le tiers restant s’en sort indemne. La rupture d’anévrisme ne pardonne que très rarement.
Dans le deuxième cas, les séquelles après l’accident peuvent être plus ou moins graves. Elles peuvent en effet aller de troubles de la mémoire, en passant par des maux de têtes plus ou moins intenses, jusqu’à une hémiplégie (paralysie de la partie gauche ou droite du corps) ou un état végétatif aggravé, dans le pire des cas. En effet, un anévrisme cérébral peut présenter des conséquences sévères et irréversibles puisque la partie qui coordonne l’ensemble des mouvements du corps est directement touchée.

Comment reconnaît-on une rupture d’anévrisme ?

Afin d’éviter une rupture d’anévrisme et ses conséquences dramatiques, il est tout naturel de s’interroger sur la manière dont on en reconnaît une.
Les symptômes d’une rupture d’anévrisme sont généralement inexistants avant l’accident. Il est possible parfois que la rupture d’anévrisme puisse présenter des signes avant-coureurs quelques jours ou semaines avant la rupture ; encore faut-il y prêter attention et les reconnaître. Cependant, dès lors qu’elle se manifeste pour de bon, on distingue différents symptômes relatifs à l’anévrisme en fonction de la zone touchée.
Lors d’une rupture d’anévrisme cérébral, les symptômes les plus fréquents sont les suivants : des maux de tête soudains et extrêmement violents, des nausées et/ou vomissements, des troubles de la vision, des paupières qui tombent toutes seules, une sensibilité anormale à la lumière, une crise épileptique, voire une perte de conscience dans le pire des cas.
En revanche, la rupture d’anévrisme présentera les symptômes suivants, si elle provient de l’aorte abdominale : des difficultés à respirer, à avaler, des douleurs thoraciques intenses, des pulsations anormales au niveau de l’abdomen, des douleurs dans la partie supérieure du dos, de la fièvre, des troubles vasculo-nerveux ou encore une fois dans le pire des cas, une perte de conscience.

Comment prévenir efficacement une rupture d’anévrisme ?

Alors que les parois de l’anévrisme se fissurent doucement, des signes avant-coureurs quelques semaines ou jours avant la rupture effective, peuvent parfois se manifester. Les symptômes vus dans la partie précédente doivent vous alarmer s’ils surviennent sans raison du jour au lendemain. Dès lors, il est absolument primordial de prendre un rendez-vous médical en urgence pour vous faire examiner. S’il s’avère que ce n’est rien, vous aurez consulté un spécialiste en prévention, mais dans le cas contraire, vous aurez peut-être sauvé votre vie ! Si l’anévrisme est traitée suffisamment tôt, il est possible de recourir à une intervention en urgence pour la retirer et éliminer définitivement le risque qu’elle n’explose naturellement et ne déclenche une succession d’évènements dont l’issue est incertaine.
Pour ce qui est du reste, stopper sa consommation de tabac, travailler sur sa capacité à mieux gérer son stress, faire du sport et manger sainement, sont les meilleurs chemins à emprunter si l'on souhaite mettre toutes les chances de son côté pour éviter une rupture d'anévrisme.